entete reins

Greffe et don d'organes

Le CHRU de Nancy est autorisé pour les prélèvements d’organes et de tissus (cornées, os longs, valves cardiaques, vaisseaux et peau) et pour les greffes (cœur, rein, pancréas, moelle, cornée).

organes tous donneurs afficheOn est tous donneurs d’organes

L’Unité de Prélèvement d’Organes et de Tissus (UPOT) coordonne l’activité de prélèvements du CHRU de Nancy : recensement des donneurs potentiels en mort encéphalique, recherche de la volonté du défunt, entretien avec les proches, liens permanents avec les équipes (réanimation, spécialité médicales, laboratoires d’analyses, radiologie, blocs opératoires, Agence de la biomédecine, organismes de transports). 
Pour toute question : 03 83 15 38 95 - Responsable médicale : Dr Hélène Grégoire

La loi fait de chaque Français un donneur d’organes présumé. Il est donc essentiel de communiquer son choix, quel qu’il soit, à ses proches pour faire respecter sa volonté. www.dondorganes.fr

L’ensemble des donneurs vivants suivis au CHRU de Nancy en vue d’une transplantation rénale, bénéficie de la technique opératoire avec robot chirurgical. Avantages pour la personne prélevée : cicatrisation plus rapide avec un résultat moins visible, douleur post-opératoire atténuée, séjour à l’hôpital de moins d’une semaine et reprise de l’activité professionnelle plus rapide.

La greffe de tissus peut sauver des vies

Depuis 2018, les banques de tissus humains françaises sont à flux très tendus,
des greffes sont reportées et des tissus sont importés d’autres pays européens.

La peau de donneur est indispensable à la survie du très grand brûlé.
Un os atteint par un cancer ou une fracture peut être remplacé. En cas de rupture, les tendons, ligaments et ménisques ne se réparent pas, la greffe est donc toute indiquée.
Les greffes d’artères sont une urgence vitale en cas d’infection de prothèses et les malformations congénitales peuvent nécessiter la greffe de valves cardiaques.
Pour des troubles de la vision importants ou de fortes douleurs dues à une atteinte de la cornée, la greffe est souvent la seule alternative pour retrouver la vue.

Pas concernés par la compatibilité donneur / receveur, les tissus peuvent être donnés de son vivant (recueil de résidus opératoires : membranes amniotiques, têtes fémorales…), en cas de mort encéphalique ou à cœur arrêté (dans les 24h).
Tout prélèvement fait l’objet d’une reconstruction, dans le plus grand respect du corps de la personne décédée.

La banque de tissus, au sein de l’Unité de Thérapie Cellulaire et banque de Tissus (UTCT) du CHRU de Nancy, est autorisée par l’ANSM pour la validation, la conservation, la cession et la distribution de tissus destinés à la greffe : cornées, os massifs, têtes fémorales, artères, tendons & ligaments et membranes amniotiques.

don moelle osseuse boxeurDonner sa moelle osseuse, ce n’est pas si dur

Le principal frein au don de moelle osseuse est la crainte de la douleur liée au prélèvement. Pourtant ce n’est pas si contraignant ni douloureux. D’ailleurs, dans 75 % des cas, il se fait par prélèvement sanguin.

En Lorraine, le don est coordonné par le laboratoire d’Histocompatibilité du CHRU de Nancy. Le recrutement de nouveaux donneurs permet de diversifier les profils génétiques des volontaires, afin de donner à chaque malade atteint d’une pathologie grave du sang, une chance supplémentaire d’accéder à la guérison. Secrétariat : 03 83 15 48 66 - www.dondemoelleosseuse.fr

Tous les volontaires âgés de 18 à 50 ans et en parfaite santé sont les bienvenus, les hommes jeunes plus particulièrement car :

- les médecins privilégient toujours le donneur à la compatibilité la plus élevée avec le patient. Lorsqu’un choix est possible, les hommes sont les plus sollicités. Les cellules de leur moelle osseuse sont dépourvues des anticorps développés par les femmes lors de leur(s) grossesse(s), elles offrent donc une meilleure tolérance du greffon sur le plan immunologique chez les patients.

- parmi les donneurs inscrits, ils sont seulement 38 % à avoir moins de 35 ans. Or plus un donneur s’inscrit jeune, plus il reste longtemps sur le registre, plus il a de chance de pouvoir aider un malade.

Au CHRU de Nancy en 2018

- Prélèvement d’organes : 79 donneurs recensés (dont 9 « Maastricht 3 »), 40 prélèvements multi-organes (dont 2 « Maastricht 3 »), cœur (14), poumon (12), foie (32), rein (77), pancréas (2)
- Prélèvement de tissus : cornées (46), peau (8), vaisseaux (3 donneurs), valves cardiaques (3), os longs massifs (6)
- Greffes d’organes et de tissus : moelle (197), rein (83), cœur (13), cornée (37), vaisseaux (14), membranes amniotiques (26), tête fémorale (45), os massifs (6)

Les autres acteurs du don et de la greffe

L’Agence de la biomédecine, placée sous la tutelle du ministère chargé de la santé, elle a été créée par la loi de bioéthique de 2004.Elle exerce ses missions dans les domaines du prélèvement et de la greffe d’organes, de tissus et de cellules, ainsi que dans les domaines de la procréation, de l’embryologie et de la génétique humaines.
Elle met tout en œuvre pour que chaque malade reçoive les soins dont il a besoin, dans le respect des règles de sécurité sanitaire, d’éthique et d’équité, sur tous les territoires.
Par son expertise, elle est l’autorité de référence sur les aspects médicaux, scientifiques et éthiques relatifs à ces questions.

PRELOR, réseau lorrain, réunit 5 établissements publics autorisés à prélever organes et tissus qui mutualisent leurs moyens pour améliorer le recensement et la prise en charge des donneurs potentiels.

L’ADDOTH (Association Départementale pour le Don d’Organes et de Tissus Humains) a pour objet l’information, la sensibilisation et la promotion, auprès du public, du don d’organes et de tissus. Greffés, proches de donneurs et bénévoles se mobilisent toute l’année pour organiser de nombreuses actions en Meurthe-et-Moselle.

Toute l'offre de soins

Tél : 03 83 85 85 85